4 janvier 2021 : l’affaire Olivier Duhamel

Le 4 janvier 2021, dans l’après-midi, Olivier Duhamel annonçait sa démission de toutes ses fonctions officielles.

« Une déflagration s’est abattue sur Sciences Po, lundi 4 janvier. Dans l’après-midi, le politologue Olivier Duhamel met fin à toutes ses fonctions, dont celle de président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), l’instance chargée de la gestion financière et des orientations stratégiques de l’institut d’études politiques parisien. 

Dans la foulée, Le Monde publiait un article révélant des accusations d’inceste le visant. Dans un livre, à paraître le 7 janvier (Seuil, 208 pages, 18 euros), intitulé La Familia grande, la juriste Camille Kouchner accuse son beau-père d’avoir agressé sexuellement pendant plusieurs années son frère jumeau, alors adolescent.

Conseiller du président du Conseil constitutionnel, membre du Comité consultatif pour la révision de la Constitution, député européen (PS), membre de la Convention sur l’avenir de l’Europe, membre du Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la VRépublique, fondateur et directeur de la revue Pouvoirs, mais aussi animateur et chroniqueur sur LCI et Europe 1, président du club Le Siècle et membre du comité directeur de l’Institut Montaigne… Le constitutionnaliste Olivier Duhamel, 70 ans, a marqué les trente dernières années par son engagement public. » (Le Monde, 6 janvier 2021)

Comment comprendre en astrologie karmique la chute d’un tel personnage au sommet d’une carrière professionnelle ? Regardons d’abord son thème natal.

L’axe des Nœuds Lunaires est en Bélier et en Maison X. Les deux Régents Karmiques du Nœud Nord sont donc Mars et Saturne. Tous deux sont rétrogrades à la naissance mais redevenus directs : le 13 août 1951 pour Mars, et le 5 mai 1963 pour Saturne, c’est-à-dire dans son enfance. (Selon les données du logiciel Aureas-Pro).

Vesta est conjoint au Nœud Nord et cette conjonction en Bélier et en Maison X indique clairement l’importance de la vie professionnelle, de l’élévation sociale et de l’intérêt pour la vie politique dans le chemin de vie d’Olivier Duhamel. Ce que redit la conjonction de Saturne et Mars, les deux Régents Karmiques du Nœud Nord, Mars étant en plus le second maître de la Maison X puisque le Bélier est intercepté dans cette Maison.

Si l’heure de naissance est exacte, la cuspide du Milieu du Ciel est à 29° des Poissons.

Le maître de la Maison X, Neptune, est aussi rétrograde, et le restera jusqu’au 2 mai 2005. C’est le 29 mai 2005 qu’il publiera son célèbre article « Les 12 raisons de voter oui » au référendum du 29 mai 2005, dans la revue Sociétal, peu de temps avant la victoire du non au référendum sur le projet de Constitution européenne.

Le fait que le maître de la Maison X soit conjoint au Nœud Sud nous informe que cet intérêt pour la vie professionnelle en général est la continuité d’intérêts développés dans des vies antérieures.

Vénus est l’un des deux régents Karmiques du Nœud Sud, puisque celui-ci se trouve en Balance. Vénus est en Poissons et en Maison IX, en conjonction appliquante au Milieu du Ciel. Cette Maison IX est à mettre en rapport, dans le cas d’Olivier Duhamel, avec son intérêt pour le fonctionnement de la société et des lois, et ses liens avec l’enseignement supérieur. Intérêts anciens puisqu’il s’agit d’un Régent Karmique du Nœud Sud qui renvoie à ce qui a été développé dans les vies antérieures. Notons que Jupiter se trouve également dans cette Maison IX, renforçant ces intérêts et les faisant vivre dans le quotidien, puisque Jupiter est maître de la Maison VI.

Quels seraient les indices dans le thème natal indiquant une chute potentielle ? Ils sont multiples.

Tout d’abord, Pluton forme un sesqui-carré avec le Milieu du Ciel. Ce qui marque autant la possibilité de ruine que le rôle de la sexualité dans cette ruine éventuelle : la sexualité peut nuire à l’élévation.

Vénus Régent Karmique du Nœud Sud est opposé à Mars Régent Karmique du Nœud Nord. Cet aspect marque un conflit entre une mémoire des vies antérieures et le chemin à parcourir dans la vie présente. Vénus concerne évidemment la vie relationnelle en général, et dans le thème d’Olivier Duhamel la vie familiale en particulier puisque Vénus est maître de la Maison IV. Le significateur de la vie relationnelle et de la vie familiale est donc en conflit avec le significateur de  l’élévation professionnelle, puisque Mars est maître du Milieu du Ciel. Mars est aussi le significateur du désir … nous en reparlerons.

Autre aspect karmique : le Soleil est conjoint à la Lune Noire vraie. Il s’agit d’une mémoire de traumatisme. Le natif a déjà été renversé d’une position en vue dans les vies antérieures, la Lune Noire ayant coupé en quelque sorte le rayonnement solaire.

Uranus est en carré à l’axe des Nœuds Lunaires. Cet Uranus est important : il marque bien évidemment la possibilité de rupture brutale dans le cours du chemin de vie. Il provoque la nécessité de faire des choix : le choix de la responsabilité par exemple, avec l’axe des Nœuds Lunaires en IV-X. Il parle de la sexualité puisqu’il est maître de la Maison VIII, une sexualité qui peut être de nature homosexuelle. Ce qui est confirmé par le semi-carré Vénus-Lune Noire, autre indice d’homosexualité possible. Et cette sexualité uranienne peut se vivre dans le cadre familial ou avec des personnes jeunes, puisqu’Uranus est en Cancer, et de façon cachée puisqu’Uranus est en Maison XII. Bien évidemment, il s’agit d’hypothèses et non d’affirmations !

En Maison X, nous trouvons Koré. Koré est le maître de la Maison XI, ce qui peut indiquer l’importance des réseaux dans la réussite sociale. Koré en X indique également le fait de gagner sa vie dans une poste de responsabilité et dans la vie politique. Or Koré, conjointe au Soleil et à la Lune Noire, est en opposition avec la Lune, qui est aussi Régent Karmique du Nœud Sud. Cette opposition parle d’une mémoire de conflit avec la foule. La réputation peut nuire à l’élévation et au rayonnement. La Lune parle aussi de sexualité puisqu’elle est en Scorpion.

Cette Lune natale est en sequi-carré avec Vénus natale : les deux Régents Karmiques du Nœud Sud sont en tension. Cela marque une mésentente entre amour et sensibilité, sentiment et besoin, vie relationnelle et vie publique, etc.

La Lune en Maison V comme la conjonction Soleil-Lune Noire parlent d’une blessure narcissique. Et ils forment un carré en T où Pluton se trouve à l’apex : la blessure narcissique parasite la sexualité.

Revenons à Koré : nous voyons un sesqui-carré avec la conjonction Cérès rétrograde-Chiron rétrograde. Cette conjonction parle d’une mémoire de soumission parasitant Koré : le plaisir (signification générale) et l’élévation (signification particulière).

Cette conjonction Cérès-Chiron est à l’apex d’un second carré en T, avec l’opposition Mars-Vénus. Le conflit entre la vie relationnelle et l’expression du désir a amené à vivre des situations de soumission dont il s’agissait de guérir, et surtout pas de reproduire …

Ce positionnement victimaire est redit par la conjonction de Neptune rétrograde avec le Nœud Sud. Neptune rétrograde se sacrifie ou est sacrifié.

Il reste un dernier aspect à regarder : le carré dissocié Mercure-Jupiter, qui peut amener à ne pas toujours respecter la légalité ou la moralité.  

Bien évidemment d’autres aspects plus positifs soutiennent la réussite professionnelle mais ce n’est pas le sujet de cet article.

Si nous résumons, nous avons observé :

  • que la vie professionnelle dans le domaine de la politique et les responsabilités dans la vie sociale font partie de la réalisation du programme karmique d’Olivier Duhamel, vu son Nœud Nord
  • qu’Olivier Duhamel s’est incarné avec des mémoires de blessure narcissique et de soumission
  • qu’il s’est incarné également avec des mémoires de difficultés dans la vie relationnelle
  • que la sexualité fait partie de ces difficultés

Voyons maintenant pourquoi, astralement parlant, une chute professionnelle et sociale s’est produite début janvier 2021. Quelles mémoires ont été activées ? Et s’agit-il d’une répétition d’événements antérieurs ?

Regardons les Directions Secondaires.

La dernière Lune Progressée s‘est produite le 12 août 1994 à 23°57 des Gémeaux, en Maison XII. Elle s’est donc située au carré de l’opposition Vénus-Mars que nous avons étudié précédemment. En Maison XII, dans la perspective de l’astrologie humaniste, cette Nouvelle Lune Progressée sera considérée comme porteuse d’une confrontation avec les fruits du passé, qu’ils soient bons ou mauvais, selon l’expression d’Alexander Ruperti et Marief Cavaignac dans leur ouvrage « Les multiples visages de la lune ». Nous sommes dans la dernière Maison du thème natal qui marque la fin d’un cycle.

Cette Nouvelle Lune Progressée en Maison XII invite aussi à se retirer, volontairement ou non, des affaires de ce monde. Et dans le cas d’Olivier Duhamel, il n’y aura probablement pas de retour puisque la prochaine Lune Progressée, le 29 février 2024, se tiendra à nouveau en Maison XII, à 22°8 du Cancer. Elle fera alors un sextile à Mars et un trigone à Vénus, comme si les conséquences du passé seront alors réglées.

La Lune Progressée du 4 janvier 2021 forme plusieurs aspects avec le thème natal. Nous retiendrons son carré avec Saturne qui vient créer une perturbation par rapport aux responsabilités.

Autre aspect signifiant : la Lune Noire Progressée est en train de rétrograder pour former un semi-carré au Milieu du Ciel natal. Voilà ce qui marque la coupure avec la vie sociale et professionnelle.

Uranus Progressé s’est rapproché du carré exact avec l’axe des Nœuds Lunaires. C’est un aspect qui joue bien évidemment pendant de très nombreuses années.

Regardons maintenant les transits du 4 janvier 2021. Dans la multitude des aspects présents, qu’allons-nous repérer ?

Le premier aspect est la conjonction exacte de Pluton en transit sur la cuspide de la Maison VII. Cette conjonction est activée par le transit de Mercure, et a été préparée par les transits précédents de Saturne et de Jupiter sur cette même cuspide. Il est évident que le livre qui allait paraître le 7 janvier a été écrit et imprimé bien avant.

Le second aspect est la conjonction du Nœud Sud et de Vénus Régent Karmique du Nœud Sud en transit sur la conjonction natale Cérès rétrograde-Chiron. On peut y lire une résurgence du passé, une rétribution quant à la manière dont a été vécue la blessure antérieure. Il semblerait que le passé de soumission ait trouvé un exécutoire dans le domaine de la sexualité au détriment d’une vie relationnelle harmonieuse, comme l’indiquent le trigone à Pluton et le carré à Vénus, Pluton et Vénus étant en sesqui-carré.

Or Chiron transite le Nœud Nord. Les transits de Chiron peuvent amener des événements surprenants et bouleversants. Au Nœud Nord, ces événements, quelle qu’en soit la nature, ramènent le natif sur son chemin karmique. Dans le cas présent, il s’agira d’une nécessaire réflexion sur l’usage de la force et de l’autorité, le Nœud Nord étant en Bélier et en Maison X.

Saturne et Jupiter en transit viennent réactiver Uranus natal par le biais d’un quinconce. Cet aspect de « quinconce », que Bill Tierney qualifie de « fortement correctif » et de « nature thérapeutique », dans le livre « Dynamique des aspects astrologiques », touche donc Uranus carré à l’axe des Nœuds Lunaires et provoque le changement brutal et inattendu que l’on sait.

Uranus en transit est en train de réactiver une mémoire importante, en passant sur la triple conjonction Koré-Soleil-Lune Noire. Nous l’avons vu, il s’agit d’une mémoire de coupure dans la vie professionnelle et sociale. Comme dans une ou plusieurs vies antérieures, le natif est renversé de sa position dominante.

La Lune Noire transite Mercure natal, privant de parole Olivier Duhamel.

Enfin, nous retiendrons le transit de Vesta conjointe le 4 janvier à la Lune Régent Karmique du Nœud Sud sur Mars natal, maître de la Maison X. Vesta vient purifier l’usage antérieur de l’énergie planétaire concernée, en l’occurrence l’usage de la force pour réaliser ses désirs.

Tout cela était-il prévisible ? Les transits repérés l’étaient, bien sûr, mais comme ils viennent réactiver des mémoires du passé, leur manifestation dépendait de la manière dont le passé avait d’abord été vécu, puis ensuite éventuellement réparé. Les événements d’aujourd’hui sont les conséquences de notre passé, et notre manière d’y réagir est la cause de notre futur. C’est ce qu’on appelle la loi du karma.

Emmanuel Leroy

03/02/2021